Fin de saison

Encore une belle journée mais on ne peut pas s’y tromper c’est la fin de saison. Fin de la saison de jardinage en pleine terre. J’ai arraché les plants de tomate avant hier, juste avant les gélées nocturne. C’est déjà un exploit, des tomates sous une vague serre improvisée fin octobre ! On peut dire que cette année a été exceptionelle. J’ai eu des tomates de fin juin au 20 octobre.

Alors déformation professionelle oblige c’est l’heure des “lessons learned”, les leçons à tirer de cette saison. La première qui me vient c’est du aux aléas climatiques favorables, à des précautions, quelques arrosages de purin de prêle, d’ortie, le basilic et les oeillets d’Inde planté parmis les plants je n’ai pas souffert de beaucoup de maladies.

Plants d'Aubergine

Par contre encore et encore je constate des arrêts végétatifs cet c’est cela qui nuit le plus. Je plante tôt, en godets et ca démarre bien, puis dans beaucoup de cas la plante s’arrête, dépérit et meurs.

J’ai fait plus attention cette année à sortir les plants plus graduellement. Ne pas passer du chaud au froid. Dans la maison, dehors quelques heures, puis toute la journée, puis la nuit et enfin les preplanter en pleine terre. J’en ai quand même perdu beaucoup car dehors, le long de la maison, plein sud il fait chaud. Il peut faire plus chaud que dans la maison en milieu de journée. Le mur renvoie la chaleur.

Ce qui rate à tous les coups c’est les aubergines. C’était déjà vrai en Alsace. Ce qui est curieux c’est que les plants de grandissent pas, ne dépérissent pas. Ils font des fleurs, voire quelques petits fruits rabougris mais rien ne va jusqu’à un résultat comestible.

La photo est donc juste avant arrachage. Ils n’ont pas l’air en forme mais pas malades non plus.

L’objectif l’année prochaine est d’éviter ces arrêts, en tous les cas pour les autres plantes. Les aubergines je laisse tomber.

This entry was posted in Jardinage. Bookmark the permalink.